l’Ecole Centrale reçoit Tewfik Hammoudi sur le thème de « La ville 2.0 »

Share it with your friends Like

Thanks! Share it with your friends!

Close

L’Ecole Centrale, Audencia et l’ensa Nantes forment une alliance structurante, car elles partagent la conviction que les projets porteurs de valeur et d’innovation sont liés à l’hybridation des compétences.
Le cycle de conférences de l’alliance aborde des thématiques transversales liées au management, à l’ingénierie, à l’architecture et à l’urbanisme. Ces conférences sont destinées à ouvrir le champ des possibles, stimuler la réflexion sur le monde qui nous entoure, et le monde de demain. Elles ont lieu alternativement sur les 3 sites, sont gratuites et ouvertes à tous !
Le 22 janvier, l’Ecole Centrale reçoit Tewfik Hammoudi sur le thème de « La ville 2.0 ».
Elle est la ville émergente. Ce n’est point l’ancien en mieux, cette réalité est neuve. Imprévisible, « la ville 2.0 » se déclare comme un événement, uniquement et totalement absolu.
Ecoutons ce territoire parler et s’exprimer, observons et contemplons ses gestes et ses manifestations, sentons et palpons ses remous et ses sensations. Une cartographie de cette ville, fine et sensible, complexe et agile, aura pour souci de portraiturer et de déplier les mille et mille couches (bigdata) qui révèlent les choses cachées. espace vital partagé, le territoire se livre à travers les outils SIG, les logiciels de visualisation, les algorithmes de corrélation, de structuration et d’analyse de données pour une connaissance elle-aussi partagée (wikimodèle ou opendata).
La ville exprime l’intelligence collective du groupe, elle se nourrit des données de la multitude, elle interagit avec le citoyen, elle intègre les conditions passées, présentes, et futures d’un environnement qui l’enveloppe, lui permet de surgir ou de se développer et qu’elle transforme en profondeur.
Tewfik Hammoudi est Maître-assistant des ecoles Nationales Supérieures d’Architecture à l’ensa Nantes où il a créé MorphoLab et le programme d’enseignement de théorie et pratique du projet architectural et urbain « le même et l’autre ». Dès 2007, il est à l’initiative d’un programme de recherche portant sur des « machines à penser » le territoire fondé sur ses singularités morphologiques. Cette recherche a pour but la production d’un nouveau modèle de description et de production des formes territoriales et architecturales. Son approche théorique se concentre sur l’élaboration d’une théorie générale des singularités formelles du territoire et de l’architecture.

Comments

Write a comment

*